Choisir le déplacement le moins cher


Voyager,  partir, on en a tous envie et besoin. Mais comment faire, lorsque le budget est limité. Par définition, il n’y aura certainement pas de destination très lointaine, compte tenu du prix du billet d’avion. Mais après tout, est-ce vraiment nécessaire d’aller aussi loin? La France et l’Europe sont de merveilleuses destinations, que l’on peut apprécier, sans se ruiner. Un peu d’organisation et de réflexion permettront de limiter vos dépenses, pour vos déplacements. Voici quelques idées.

 

Partir hors-saison.

Loi de l’offre et la demande oblige, en général, les prix sont plus élevés lors des vacances scolaires et particulièrement celles d’été. N’hésitez pas à partir hors vacances, vous aurez également l’avantage de trouver moins de monde et vous mélanger aux locaux plutôt qu’à une horde de touristes.

 

Les réductions par type de clients.

Un billet pourra vous coûter moins cher si vous bénéficiez d’une réduction par rapport à votre statut. Si vous avez des enfants, ils paieront moins cher que vous. Voyez s’il existe, un tarif « familial ». Présentez votre carte d’étudiant ou de senior, vous obtiendrez un avantage tarifaire.

 

Les cartes de fidélité.

C’est le moment de ne pas l’oublier. Si vous n’obtenez pas d’avantage cette fois, vous collectez des points qui vous en donneront par la suite. Si vous voyagez régulièrement, renseignez-vous sur une carte. Elle peut être gratuite. Si elle est payante, voyez si, au final, cet investissement, vous sera profitable sur le moyen ou long terme.

 

La réservation par internet.

Vous effectuez toutes les démarches nécessaires par vous-même, chez vous. Pas besoin de se déplacer dans une agence spécialisée, qui pratiquera certainement des tarifs plus élevés que sur le web (vous payez  un service). Vous imprimerez vous-même votre ticket (également appelé de l’anglais, « voucher»), que vous présenterez au moment voulu. Cependant, vous n’aurez pas d’informations, autres que celles précisées sur le site internet et votre ticket, ni contact « humain », à moins d’appeler une coûteuse hotline.

 

Les compagnies low cost.

L’avion est le mode de transport le plus rapide et efficace. Attention, si les compagnies low cost proposent des prix d’appel très attractifs, sachez, que vous aurez des suppléments possibles, comme pour un ou plusieurs bagages en soute et parfois les taxes d’aéroport. L’aéroport d’arrivée n’est pas toujours le principal d’une métropole, alors méfiez-vous, le trajet vers le centre-ville pourrait être plus long et plus cher.

 

Les destinations saisonnières.

Bons nombres de vols supplémentaires sont affrétés à la belle saison ou pour des occasions particulières. Renseignez-vous sur le site internet des aéroports ou voyagistes, pour connaître ces destinations ponctuelles. Un vol charter ou une destination low cost peut être proposée, à partir du mois de juin jusqu’à septembre. Le reste de l’année, vous voyagerez sur des vols réguliers onéreux.

Autre chose, pour les provinciaux, suivant les destinations, c’est l’occasion d’éviter de passer par les hubs parisiens de Roissy et Orly. C’est alors un ticket et du temps économisés, avec la praticité en plus.

 

Bus ou train?

Ces deux modes de transport se valent parfois en terme de tarif, de temps de voyage et d‘accès. Le train présentera l’avantage d’être plus confortable, vous pourrez vous déplacer dans le couloir central, avoir un accès (un peu plus) confortable aux toilettes. Le bus présentera l’avantage de sécuriser vos bagages volumineux. Ils seront en soute et ne bougeront pas jusqu’à arrivée, alors que dans un train, vous n’aurez pas forcément un œil sur votre valise, ni sur les passagers entrant et descendant.

 

Seconde ou première?

Il arrive parfois que la SNCF propose des offres promotionnelles ponctuelles. Parfois en terme de tarifs, parfois en terme de classe. Alors ne vous privez pas d’une première, si elle est au prix de la seconde.

 

L’autoroute ou pas.

L’autoroute est rapide, entretenue, efficace et surtout payante. Certains tronçons sont mêmes honteusement élevés. Alors, si votre trajet n’est pas trop long et que vous avez le temps, utilisez les voies de communications gratuites.

 

Le covoiturage.

Certains sites internet permettent de mettre en relation des voyageurs. Le principe est simple, un individu avec une voiture part d’un point A vers un point B. Si ce trajet est le votre, partager donc les frais (essence, péage, etc). Le coût de transport est divisé par le nombre d’occupants. Ecologique et social, profitez du voyage pour faire connaissance.

 

L’autostop.

Pas vraiment conseillé de nos jours, dira-t-on, tant pour celui qui monte que celui qui accueille. De plus, vous risquez d’attendre longtemps, très longtemps. Enfin, c’est gratuit. Peut être aurez vous la chance de monter dans un semi-remorque et observer une splendide boîte à vitesse à 12 rapports. Tout un rêve de gamin…

 

Les façons de se déplacer sont donc multiples. Il suffira donc de bien choisir son mode de transport. Où souhaitez-vous partir et quelles sont les conditions possibles? L’avion, le train, votre voiture ou celle d‘un autre, le bus de jour ou de nuit? Mettez en concurrence les modes de transport, en prenant tout de même aussi en compte le confort. Quel est donc le meilleur rapport prix/conditions de voyage, selon vous ?