Idées de cadeaux pas chers : Faire son propre livre

Rien ne vaudra jamais un cadeau que l’on a fait soi même. Et ce, même si la première image qui vous vient à l’esprit c’est un cendrier d’une forme rappelant les toiles de Picasso, barbouillés de tâches de couleurs fluo et mal assortis que vous a offert votre enfant pour votre anniversaire.

Bien sûr, la poterie et le modélisme sont des domaines très intéressants, qui permettent de fabriquer beaucoup de cadeaux différents pour peur que l’on dispose d’un peu de créativité et de suffisamment de technique. Mais il existe beaucoup d’autres domaines comme le tricot ou le crochet, la peinture, l’écriture d’un poème ou d’une belle lettre.

L’idée que je vous propose réunie tous ou presque des domaines ci-dessus. Partant du principe que le cadeau préféré des français pour les fêtes, c’est le livre, et qu’il n’y a rien de mieux qu’un cadeau personnel, pourquoi ne pas faire son propre livre.

Sans être la chose la plus facile du monde, le niveau de technique n’est pas très élevé pour les ouvrages de base. Tout dépendra de la reliure ou du niveau de finitions que vous voulez apporter. Il vous faut du tissu, du fil, de la colle pour tissu, du papier, et beaucoup d’imagination.

La première étape est donc de sélectionner votre thème : une livre de photo, un livre de texte, un livre de dessin, la reprise d’une histoire que la personne aime bien en la personnalisant (calligraphie, illustrations, histoire parallèle…), etc. Vous pouvez faire un livre sur votre mariage, un récit de vos dernières vacances les plus marquantes, un guide de votre vie quotidienne, reprendre le conte préféré et le personnaliser en changeant la fin ou ajoutant des personnages, une histoire originale…tout dépendra de votre créativité et de votre idée.

Une fois le contenu décidé, il faut faire une mise en page. Utilisez du papier de qualité, et composez votre histoire/livre.

Ensuite, choisissez des tissus épais / semi rigide. Vous pouvez prendre n’importe quelle couleur et matière, à votre souhait. Essayez de faire en sorte que tous les morceaux soient de même dimension, c’est-à-dire un peu plus grand que les feuilles de papier. Sur ce tissu, vous collerez les feuillez de papier travaillées (là où est votre contenu). Collez ses feuilles recto verso, en suivant votre mise en page, et vous obtiendrez les pages de votre livre. N’oubliez pas de prévoir deux feuilles de tissu supplémentaires au début et deux à la fin du livre. Elles auront deux rôles cruciaux. La première servira de page de garde pour protéger l’ouvrage. La deuxième (celle du dessus) servira à raccorder l’ensemble de page ainsi formé avec la couverture.

Ensuite, munissez-vous d’un kit de tricot, et cousez les pages entre elle, le plus serré possible. La technique de couture est la suivante : faites un point devant (qui consiste, une fois à revenir en arrière avant d’attaquer le point suivant, pour former une boucle). Faites un point tous les 3 ou 5 centimètres, en fonction de l’épaisseur de votre livre. N’oubliez pas de bien appuyez sur les pages pour les serrées le plus possible.

Ne reste plus qu’à faire la couverture et la reliure. Pour la reliure, il vous faut une tige rigide, de la hauteur et de la largeur de votre ensemble de page. Vous collerez ce morceau à l’emplacement approprié sur la couverture. Pour cette dernière, utilisez d’abord deux morceaux rigides pour la couverture devant et derrière. Ensuite, utilisez du tissu pour les raccorder par l’intérieur et l’extérieur. Au final, la couverture doit accommoder la largeur de votre ensemble de pages.  Utilisez les pages de tissus supplémentaires à l’avant et l’arrière du livre pour raccorder avec la couverture (couture, colle, assemblage…) La reliure doit être placé entre les deux morceaux de couverture rigide, dans la tranche, et collé (ou cout) au tissu de la couverture.

Vous pouvez aussi prévoir d’ornementer la couverture du livre, en brodant un titre ou insérant un dessin, etc.

Si vous prenez le temps, vous pouvez réaliser un tel ouvrage en une journée.