Rentabiliser sa mutuelle

Bien choisir sa mutuelle peut, à défaut de vous faire économiser, au moins ne pas vous coûter d’argent.

Vous avez probablement déjà une mutuelle, mais vous avez peut-être l’impression qu’elle vous coûte trop cher. Et c’est peut être le cas.

En fait, une mutuelle devrait être vu comme un investissement neutre : c’est-à-dire que vous ne gagnez pas d’argent, mais que vous n’en perdez pas non plus. Pour arriver à ce résultat, vous devez prendre en compte toutes vos dépenses santé de l’année passée (ou sur plusieurs années, si vous le pouvez, mais il faut que vous analysiez sans faire de moyenne mais plutôt en essayant de déterminer une tendance sous la forme d’une courbe : la santé évolue avec l’âge et les problèmes ne disparaissent pas d’un jour à l’autre) et de voir combien vous avez dépensé en mutuelle et combien cette dernière vous a remboursé de frais de santé. Toujours en gardant l’idée de faire une tendance plutôt qu’une moyenne, vous devez essayer de prévoir combien vous coutera l’année à venir.

En fait, les forfaits de mutuelle se veulent assez adaptés à des tranches d’âge ou des professions. Et ce qui change le plus souvent ce sont le remboursement sur les frais optique ou dentaire.

De fait, c’est souvent ce qui va jouer dans le choix de votre mutuelle.
Quand je parle de rentabiliser sa mutuelle pour en faire un investissement neutre, c’est-à-dire que votre mutuelle ne devrait pas vous coûter plus cher que ce qu’elle vous rembourse. Si elle vous coûte 200€ par an, il faut que vous ayez besoin de vous faire rembourser €200 par an pour que cet investissement soit neutre.

Vous devez donc bien étudier quelles seront vos dépenses pour l’année à venir :

Frais optique (si vous comptez changer de lunettes ou de verre) et de lentilles (attention à bien choisir des lentilles remboursées par votre mutuelle, renseignez vous avant)

Frais dentaires (il peut valoir le coup, si vous avez prévu une opération dentaire, de prendre une mutuelle plus chère et qui rembourse mieux pour l’année, car elle sera amortie)

Frais généraux

Toujours dans le but d’arriver à un bilan « dépenses + remboursements = 0€ ». N’hésitez pas à changer de contrat d’une année sur l’autre, en fonction de vos besoins.

Il n’y a pas de recette miracle, et les mutuelles offrent des gammes de prix assez équivalentes. Contrairement à ce que l’on pourrait croire au premier abord, les plus grosses ne sont pas forcément les meilleures. Une petite mutuelle régionale vous assurera un service plus rapide et plus personnalisé. Et vous serez aussi plus à même de discuter des frais et des remboursements, ce qui peut éviter des quiproquos.

En fait les mutuelles les moins chères sont souvent les mutuelles étudiantes, ou certaines mutuelles d’entreprise. Certaines proposent des couvertures étendues à certains membres de la famille et s’avèrent donc plus économiques. La santé étant peut-être la seule chose pour laquelle on ne devrait pas économiser, ne cherchez pas à rogner les coûts, mais plutôt à les rentabiliser.