Stop au gaspillage alimentaire

Il n’y a pas si longtemps que ça, la famine existait en Occident et tout le monde ne mangeait pas à sa faim. Au jour d’aujourd’hui, la lutte anti-obésité est devenue une question de santé publique. L’offre est devenue abondante, à défaut d’être toujours qualitative. Alors pour ceux qui peuvent acheter sans se priver, ça n’est pas une raison pour gaspiller. Pour les moins fortunés, il est impératif, de consommer tout ce qui est acheté. Voici quelques conseils.

 

Les dates de péremption.

Il en existe 2 types :

 

- « la date limite de consommation ». Bien connue des consommateurs, elles indiquent de manière assez stricte, la date à laquelle, le produit entrerait dans une phase de pourrissement, due à l’apparition de bactéries. Cette date est à respecter strictement, concernant la viande, le poisson, les fruits de mer. Cependant, en vérité, la majorité des produits peuvent se conserver encore 3 ou 4 jours dans le frigo, bien au frais, mais il faudra peut-être adapté le mode de cuisson. Par exemple, pour les œufs, évitez des les consommer à la coque ou au plat, et préférez l’œuf dur. Evidemment, ces dates ne sont plus à prendre en compte, si le produit a été ouvert ou que la chaîne du froid est brisée.

 

- « la date limite d’utilisation optimale ». Utilisation optimale ne signifie pas péremption. Au-delà de cette date, les produits sont un peu moins bons, au niveau goût : plus mous, plus secs, moins croustillants, mais ils ne vous intoxiqueront pas. Il s’agira plus ici d’une mention « à consommer de préférence avant le … ». Alors pas de panique, vos bières seront encore consommables quelques temps. Même vos yaourts pasteurisés peuvent être consommés, si gardez bien au frais tout du long, plusieurs mois après cette date (j’ai moi même déjà consommé des yaourts vieux de 6 mois, sans aucun trouble). Inutile de jeter sur le champs. Ne tenter pas le diable non plus, si la date est largement dépassée pour des produits qui peuvent contenir des salmonelles ou autres bactéries (ne pas dépasser une semaine après la date pour les œufs, le lait non pasteurisé, la viande). Mais en général, il n’y a pas de raison de jeter.

 

Organisation et discipline.

Préparez une liste de course et tenez-vous y, de manière stricte afin d’éviter les achats impulsifs. Demandez-vous, de quelles ingrédients frais vous avez besoin, sur le court terme. N’en achetez pas trop, ils finiraient par être perdus. Adaptez vos achats, dans le cas où vous deviez partir en vacances ou en weekend end.

Regardez bien les dates sur les emballages. Pour un même produit frais, elles peuvent varier de quelques jours. Si vous ne consommer pas le produit rapidement, prenez celui du fond, car c’est le dernier en date ajouté en rayon (donc le plus récent).

 

Rangez comme au supermarché.

Comme précité, lorsque vous rangez vos achats, dans vos placards, mettez en premier, les produits rapidement périssables et en dernier, ceux qui dureront dans le temps. Veillez de temps en temps, à jeter un coup d’œil en « fond de placard» , car ironiquement, vous pourriez oublier de consommer les produits de longue conservation.

 

Chacun à sa place.

Les produits se conservent plus ou moins bien selon leur endroit de stockage. Pensez à lire les étiquettes, si vous avez un doute. Vérifiez le thermostat de votre réfrigérateur, parfois la température y est trop froide ou trop tiède. Chaque zone de votre frigo est adaptée à  un type de produit, car chaque produit demande une température idéale de conservation différente.

Vous pouvez garder vos fruits au frigo, pour éviter qu’ils ne mûrissent trop vite. Si un produit commençait à pourrir, retirez-le immédiatement, pour éviter l’apparition d’autres bactéries ou une contamination (fruits). Si le(s) produit(s) sont à peine abîmés, retirez la partie proscrite, tout n’est pas perdu.

 

Ne pas jetez les restes.

Il est vrai que ça n’est pas très agréable, de faire 2 fois le même repas, dans une journée, mais ne perdez pas ce qu’il vous reste. Attendre pourrait largement altérer le bon goût de vos aliments, ce qui serait, en effet, la bonne excuse pour jeter. Alors pas de gaspillage, conservez voir congelez vos restes, ajoutez-y quelque chose ou faites un grand mélange, pour avoir l’impression de manger quelque chose d’un peu nouveau. A votre créativité !

 

Ne pas gaspiller, c’est tout simplement un peu d’anticipation (déterminer clairement ses achats et ses plats), un peu de gestion (regarder on vous en êtes avec vos stocks) et de l’anti-snobisme (manger les aliments, mêmes s’ils paraissent un peu vieillis). Aussi, vous ferai un geste pour vous (soyez fier de votre comportement), pour la nature (pas de surconsommation) et pour vos finances (pas de pertes inutiles). Que des bienfaits, alors un petit effort!